La rentrée au CP en Allemagne

Hier, Lili a eu son grand jour!

Les parents, la famille et les amis proches des enfants sont conviés à la rentrée. Nous étions tous là, ainsi que le grand père paternel de Lili.

Tout d’abord, à 9h00, il y a eu une petite messe puisqu’en Allemagne, l’école n’est pas laïque.

Malheureusement, tout le monde a été d’accord pour dire qu’elle avait été une catastrophe, le prêtre était très mal préparé et il baragouinait tellement qu’on le comprenait rien. Lili quant à elle, ravie de faire sa rentrée, a trouvé cette messe super, parce qu’elle était assise devant et a eu le droit de monter jusqu’à l’autel avec ses 18 autres camarades de classe.

Ensuite, nous sommes allés à pieds à la sale des fêtes pour assister à une petite pièce de théâtre organisée par les CM1 (la dernière classe de primaire puisqu’ici le collège commence au CM2). Toutes les autres classes y assistaient aussi (c’est une petite école^^). Nos petits CP ont ensuite été  appelés un par un sur l’estrade pour être réceptionnés par leur parrain ou marraine respectif qui les aidera au cours de l’année avec le quotidien scolaire.

Ma Lili a une jolie grande brune pour marraine dont je n’ai malheureusement pas retenu le nom très exotique!

Ils ont ensuite pris le chemin de l’école main dans la main avec leur parrain/marraine et leurs gros cartables tortuesques.

Après avoir été délicieusement régalés par les parents des CE1 qui avaient organisé un cocktail de réception au champagne et gâteaux/bretzels/sandwichs (oui, oui, tu ne rêves pas!!!), nous sommes allés rejoindre nos petits dans leur classe où a eu lieu la distribution des SCHULTÜTE.

Le Schultüte (prononcer choultuteuh), c’est une merveille. C’est une grande corne en carton remplie de surprises et refermée par un gros nœud. Chaque maman le bricole, le décore selon les goûts de son enfant et le remplit de surprises. C’est le summum de cette première rentrée scolaire pour les enfants. ils n’ouvrent leur Schultüte qu’une fois rentrés à la maison pour éviter les jalousies.

https://lh3.googleusercontent.com/L0GWA8y4QRQkb9sXBpGxcX9-Nito-mBuO-sUEmJ-zWw=w418-h760-no

Dans celui de Lili que j’ai recouvert de volants de tulle à paillettes, il y avait:

de petits livres, un DVD de la fée clochette, les clés de la maison avec un porte-clés-porte bonheur, un vernis à ongle, un labello, quelques bonbons, des pansements roses à motifs, de jolies gommes, des autocollants qui brillent, de la laine pour faire du crochet, des rainbow looms et des perles à repasser.

Les enfants sortent donc de leur premier jour de classe les bras chargés de surprises. Et puis c’est pas fini: la famille et les amis invités les gâtent aussi!

Bref, la rentrée au CP en Allemagne, c’est la fête tu trouves pas?

Lili l’a très bien vécu même si elle est quand même venue nous rejoindre dans notre lit cette nuit pour avoir un câlin. Je pense que pour cette première semaine de rentrée, on peut accepter 🙂

 Je te prépare bientôt un post sur la visite médicale de Lou lundi pour te raconter un peu où on en est, en attendant:

je craque ♥♥♥

Le cartable allemand

Le cartable allemand se veut hautement ergonomique, entièrement renforcé et rigide pour que les livres et cahiers de s’abiment pas, grand pour que tout rentre dedans et surtout il doit être doté de réflecteurs puissants pour être bien vu des voitures. C’est toute une histoire et ça coûte une plombe: entre 120 et 200€ neuf.

Voilà le monstre que Lili a choisi:

C’est un step by step de la marque HAMA.

Quand on achète le cartable, généralement, c’est un set avec 2 trousses, un porte-monnaie et un sac de sport assortis.

Il y a les sous-marques qui ont de très mauvaises critiques et les têtes de marché entre lesquelles il est difficile de choisir. On a pris celui-ci au dernier moment. Dernier moment, parce qu’ici, la tradition veut que le parrain offre le cartable à Pâques. Donc c’est à cette époque-là que sortent toutes les nouvelles collections. Lili n’a pas de parrain et j’ai décidé d’attendre la rentrée pour profiter des réductions.

Bingo, j’ai eu 20% et le truc est garanti 2 ans. Il est sensé l’accompagner pendant toute la primaire. C’est aussi pourquoi j’ai bien aimé ce cartable qui, malgré le rose qui pète, a un motif simple qui se démodera moins vite que les affreuses licornes et autres pseudos princesses. Côté réflecteur, c’est pas trop ça… à moi de lui rajouter un bidule qui clignote pour les matins gris… Et puis il est très bon d’un point du vue ergonomique, il tient bien et ne frotte nulle part.

On dirait une tortue hein?

Maya en pyjama en mode photobombing 🙂

Bon, au moins, je n’aurai pas mauvaise conscience à la faire rentrer à pieds de l’école. Au moins 10 minutes de route dis!

N’empêche que c’est dingue quand même ce culte du cartable.

Toi, tu as pris quoi comme cartable pour la rentrée?

Les dents de la fille II

Ces dents, c’est vraiment toute une histoire.  Sa troisième dent qui bougeait depuis belle lurette est tombée cet été. Et puis il y a eu celle du haut à gauche…

image

image

image

Sur cette photo,  elle  dit *staaaar* 😄

image

donc, elle ne voulait pas tomber cette fichue quenotte… et puis tout à coup,  en pleine nuit,  un  cri: une Lili en larmes.  Son petit doigt s’ était engourdi à force de tenir dans son poing cette fameuse dent qui avait eu l’audace de tomber pendant son sommeil et qu’elle pensait pouvoir tenir en dormant jusqu’au matin.

image

Ça ne doit pas t’intéresser plus que ça mes histoires de dents,  mais moi,  ça m’émeut.  Ça me touche beaucoup de voir le visage de ma grande qui change si fort.
Il faut d’ailleurs absolument que je te parle de son cartable pour la rentrée en CP: tu n’as pas idée de ce qu’il se fait en Allemagne!

J’en profite pour remercier ici toutes celles qui m’ont laissé un message sur le dernier Post. Lou a aujourd’hui daigné pour la première fois boire 30 ml de biberon en plus de la tétée! On avance 😥