Comment récupérer des posts effacés par monbebeblog? – La naissance de Lili

Ma cousine Claire qui tricotait hier sereinement en couvant sa petite rose a repensé à mes déboires avec le vieux blog sur « monbebeblog » qui a été effacé par le serveur sans préavis… Et elle a eu l’idée DE GÉNIE de se souvenir du site WAYBACK MACHINE!!! Love sur toi Claire ♥♥♥

C’est une bibliothèque qui sauvegarde des pages internet – je ne sais pas comment ça fonctionne – mais le fait est que ce site a sauvegardé une centaine de pages du vieux blog, au pif.

Alors voilà déjà, j’ai retrouvé le récit de la naissance de Lili et les premiers jours ♥

Attention mélodrame à rallonge…  (first days!posté le mardi 01 juillet 2008 00:19

Pour les détails:

je suis arrivée à la maternité vers 11h30, persuadée donc de perdre les eaux petit à petit sans en être sure. On me fait un monitoring où pour la première fois apparaissent des contractions! Tiens! me dis-je, ce sont les premières depuis le début de la grossesse. Ensuite, on m’osculte et on me confirme que c’est bel et bien la poche des eaux qui est rompue. On m’a fait une prise de sang pour vérifier qu’aucune infection n’avait commencé, ce que l’on risque quand on attend trop longtemps une fois les eaux perdues… grrr… On m’a ensuite envoyée promener une heure le temps que les résultats arrivent et qu’on me prépare ma chambre. De mon côté, aucun signe de contractions, je suis allée me ballader dans le parc, appelé mon chéri, prévenu la famille etc. Je me repointe à 14h00 avec un infirmier chopé au passage sur le parking pour porter ma valise. On me fait visiter la station, on me montre ma chambre, tout va bien.

L’infirmière se retire, je m’allonge sur le lit et PAF! une contraction du tonnerre me plie en deux sur le lit! c’est pas sensé commencer doucement avec des pauses entre deux? Je fais bravement mes exercices de respiration, mais la force des crampes et leur fréquence rapprochée me fait peur. Je rapelle l’infirmière qui me dit d’aller voir du côté des salles d’accouchement. Bon, je me relève et je suis le couloir en faisant des pauses tous les 3 pas, pliée en 2 sur un appuis de fenêtre. Arrivée à la reception des salles d’accouchement, j’expose mon cas et demande ce que je dois faire. La sage-femme, pas impressionnée pour deux sous, me dit que c’est à moi de découvrir ce que je dois faire les 7 ou 8 heures qui vont suivre. Continuez à marcher, c’est très bien. Je repars dans le couloir m’appuyer à l’appuis de fenêtre… Des infirmières passent  « ahhhh très bien! continuez comme ça! ». Je me sentais complètement paumée, j’avais la frousse et hâte que Christian arrive. Je commençais à ne plus trop voir clairement ce qu’il se passait autour de moi. Tout à coup une contraction phénoménale – juste le temps d’arriver aux toilettes pour vomir (oui désolée, c’est pas glamour du tout), je suis en nage, trempée. Ouf Christian arrive! Nous sommes dans une petite salle « d’attente » avec un lit, pas loin des salles d’accouchement. Après une heure de contractions, toujours debout appuyée sur le lit, une sage-femme vient enfin nous dire d’aller en salle de travail, et qu’on va me mettre dans une baignoire pour alléger les douleurs.

Heureusement que Christian est là, il me tient, me déshabille plie mes affaires, fait couler l’eau, me met dans la baignoire et se laisse écraser les doigts à chaque contraction, tout en faisant les respirations avec moi. Sa présence me calme et me rassure. On me donne des anti-douleur et des cachets pour que le col s’ouvre. Pour moi c’est le trou noir, et les crampes à peine plus supportables, des vomissements. J’y suis restée 2 heures puis, vaincue, j’ai réclamé la péridurale. On m’a encore fait attendre sur un lit 2 bonnes heures avant que l’anesthésiste arrive. Et là l’horreur…

Il s’y est repris à 3 fois, je n’ai jamais eu aussi mal de ma vie. Il me disait, bougez plus! Qui? Moi? Mais j’ai des contractions qui me plient en 5, comment veut-il serieusement que je ne bouge plus? On a eu beau me donner un truc pour faire cesser les contractions le temps de la piqûre, plus une anesthésie locale, je crois que je n’avais jamais eu peur, hurlé et pleuré comme ça.  Je vois encore ma jambe partir en l’air au moment où il touche un nerf en piquant. Les infirmières ont toutes sursauté. Christian à dû sortir avant de tomber dans les pommes. Finalement il a plus ou moins réussi. Il me dit que comme j’ai bougé (en plus c’est ma faute!!!) la péridurale n’a pas été bien placée et qu’elle risque d’être trop puissante et m’endormir comme pour une césarienne!!!

De mon côté je sens que ça fait effet, il est environ 20h00, tout se calme et devient agréable, je peux enfin voir où je suis, respirer normalement, me détendre. Pendant 2 heures, je ne sens plus rien, je me repose, je suis bien, une perf me réhydrate. Petit à petit les contractions reviennent, mais de manière supportable – douloureuses, mais j’arrive enfin à les contrôler. VErs 23h00, la sage femme m’aide (j’ai encore une jambe endormie) à me mettre sur la table de travail (high tech en passant – en forme de grosse serrure de couleur rose) Elle tamise les lumières, et le plafond se transforme en ciel étoilé. Le col est entièrement ouvert et elle me dit que ça ne va plus trop tarder. Petit à petit je sens aussi que les contractions sont différentes, vers minuit une pensée fugace: zut, la poulette naitra pas à la même date que son oncle^^. La sage-femme m’encourage, me dit qu’elle voit ses cheveux, plein de cheveux noirs! Je serre les dents et voilà la tête, je reprends ma respiration et 10 minutes plus tard… la voilà! On lui aspire le liquide qu’elle a avalé et après un couinement on me la donne enveloppée dans une serviette. Elle est toute collante, mais c’est elle enfin! Nous sommes tout content!

Ensuite, Christian et la sage-femme vont la nettoyer et l’habiller pendant que je « termine le travail » et que le docteur s’occupe de l’épisio (propre – aujourd’hui je sens déjà plus rien et je peux m’assoire normalement). On nous a ensuite laissé le temps  pendant 2 heures de nous retrouver tous les trois, de nous regarder, de lui donner son premier repas, c’était très agréable.  Malgré la fatigue, Christian est resté jusqu’à 4h00 du matin, et moi j’ai passé le reste de la nuit à regarde ma Lili dormir .

Les jours qui ont suivi ont été une course à l’allaitement. Moi qui pensait que ça fonctionnerait comme sur des roulettes, je me prends une bonne claque. Ca va pas du tout. Ca me fait très mal. C’est insupportable. Je développe petit à petit une peur panique à chaque têtée, tout est irrité, rouge, gonflé, la puce ne boit pas assez et commence une jaunisse… Le dernier soir j’abandonne et décide de tirer le lait pour le lui donner au biberon… Un révélation. Je découvre le plaisir de nourrir ma fille, de ses yeux dans les miens, pas de cris, du calme… Le lendemain l’infirmière veut que je me remette à l’allaiter. Je fais un malaise – les infirmières me disent que je devrais rester plus longtemps le temps que ça marche. Mais pourquoi se torturer? Je les envoie tous paître, je décide d’en rester au tire lait électrique et aux biberons. Je suis une pacifiste moi.

Je suis donc rentrée samedi avec ma puce, mon homme et mon tire-lait. Ca demande de l’organisation, ça prend un temps énorme… mais au moins personne ne souffre.

Malgré tout, demain, je refais une approche d’allaitement avec l’aide de ma sage-femme (En Allemagne, on a droit à une sage-femme qui vient à domicile pendant 10 jours autant de fois qu’on veut). Elle me dit que pour me protéger je peux mettre une tétine de biberon!!! Car la pompe, c’est sensé être invivable à la longue. On verra demain ce que ça donne. Croisons les doigts.

Un pas en avant!  (first days!posté le mardi 01 juillet 2008 15:10

Youhouuu! Allaitement de 12:00 réussi! Sans pompe, sans crier, presque sans douleurs (j’ai eu le temps de cicatriser depuis samedi) Mais elle avait encore faim après et j’ai préféré lui donner du rab au biberon, histoire de pas tout irriter à nouveau.  Elle boit déjà plus de 60 ml par repas, le record était hier de 80 ml plus une goutte d’eau ensuite et la tétine sinon on y aurait passé la nuit.

Même jour 17:00:

j’ai réitéré l’exploit! La sage-femme m’a observée faire et a trouvé la « faute »: je suis trop loin d’elle. Elle lui a pris sa tête et l’a « enfoncée » sur le sein au moment où elle ouvrait la bouche PAF! c’est barbare, mais ça marche, surtout que depuis, Lili s’est entraînée à boire de manière continue sans lâcher prise (c’est ça qui irritait avant, elle recommençait toujours à zéro). Je reste quand même avec ma pompe par sécurité si ça devait se réirriter, je peux alterner et elle m’a aussi montré le truc avec la tétine de biberon qui protège mieux que les capuchons en silicone d’après elle puisque les tétines sont plus épaisses et mieux formées. Merci Nine pour les encouragements, ça rassure de voir qu’il y en a beaucoup qui se battent avec ça!

… Mes seins n’ont jamais autant été le centre de la conversation… c’est vraiment pas glamour du tout…

Fin de journée super agréable: notre première sortie avec la puce: nous sommes allés prendre une glace au village – bien sur elle a attendu que j’aie la mienne dans la main pour me faire tester l’allaitement « sauvage » sur un banc public. Bon ça a marché, 3eme repas à la suite qui fonctionne. Maintenant nous sommes morts de fatigue, tous les 3, au lit!

♥♥♥

2014 en révision

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2014 de ce blog. J’aime beaucoup cette idée!

Le vieux blog a 6 ans et demi MAIS celui-ci a tout juste 1 an!

Voilà ce qu’il s’est passé en un an:

Ce blog a été vu 100 000 fois en 2014.

182 images ont été importées. Ça fait pratiquement 4 images par semaine.

Le jour le plus actif de l’année a été le 28 mars avec 641 vues. L’article le plus populaire ce jour-là fut Physiologiquement parfait.

REMEMBER: Lili, La grossesse

Comme prévu: les articles « REMEMBER » pour sauvegarder le vieux blog…

Première partie:

Lilypie 1er anniversaire TickerOn savait qu’on aurait pas à trop attendre et effectivement, après un premier mois d’essai pour du beurre, le deuxième s’est avéré fructueux, preuve à l’appui le 08.11.07: elle a environ 6 semaines et mesure 5 millimètres !

!

Moi je me souviens de cette fabuleuse boite de Kiri achetée sur l’autoroute à 2h00 du matin et vidée en 2 minutes chrono sans pain… le départ d’un long chemin calorique…

Lili le 05.12.2007: on dirait un Bisounours:

Le 13.12.2007: 3ème mois

On a cru voir l’ébauche d’un p’tit mec… on a vérifié à la 3D… mais rien de visible, donc la gynéco me dit, bon on va dire qu’il y a 80% de chances que ce soit un ptit garçon – mais STOP, on ne commence pas à peindre tout en bleu, on est pas encore surs!!!

Le ventre: au début, rien de dramatique…

Le 10 janvier 2008: 4ème mois de grossesse: Mais c’est Titeuf?

Le ventre: Ça commence à serrer!

5eme Mois de grossesse: Mais enfin! C’est privé les fesses!

Alors voila, le 07.02.08 on a bien regardé… c’est une tite fille et elle est toute gênée qu’on l’ait démasquée! Remarquez le geste de la main à la Paris Hilton « non pas de photos… thank youuuuuuuuuu »

Donc on repart à zéro avec la recherche du prénom et c’est Mamie Framboise qui nous a mis Lili dans l’oreille sans le savoir..

Le ventre: On ne peut plus rien nier:

La dernière 3D le 26.03.08 – 6ème mois

Et voilà la dernière 3D vu qu’à partir de là Miss Lili première du nom à décidé de passer le reste de son temps la tête en bas, le plus bas possible, le nez collé au placenta la main mélodramatiquement posée sur le haut du visage… Tout ça pour mieux envoyer des coups de pieds dans la télécommande ou le livre posé sur le ventre de maman…

Le ventre: En Mars on essaie de faire joli…  – 6ème mois

Fringales, pourtant on m’avait prévenue…Grossesse et Mac Do…

Ben oui… mais rien de bien anormal dans la composition, moi j’ai surtout fait dans la quantité… j’en suis aujourd’hui à plus 30 kilos et je sais pourquoi:

– Kiri

– Pop corn salé

– Noix de coco fraiche rhaaaaa ou sous forme de bouty hmmmm

– Kebab (sans oignon!)

– Magnum à la fraise

– Gâteau à la framboise

– Les friiiites!!!

Le meilleur… C’est les odeurs!!!

Là par contre, nous entrons dans la 3eme dimension…

Voila les odeurs auxquelles je me sniffe littéralement:

– le désinfectant SAGROTAN, surtout les ptites lingettes 4 en 1 hmmmmmmmmmmmm

– le savon Fenjal (on en met 3 litres sur le gant qu’on fait mousser sous la douche et on respire l’odeur du savon chaud en faisant ahhhhhhhhhhhhhhhh)

– le désodorisant des toilettes (on en met dans toutes les pièces soyons fous, quitte à se promener avec le truc à la main pour l’avoir à côté tout le temps)

– L’odeur du caoutchouc des pneus dans les garages souterrains ou chez le garagiste du coin, le dessous des tapis neufs chez IKEA…

– La craie humide (j’espère que personne ne m’a vue le nez collé au tableau)

– la vapeur du lave vaisselle qui a fini de tourner

Le ventre: 7ème mois, en avril, on s’amuse:

 On a bien été pris par notre déménagement, entre les peintures du nouvel appart à Pâques (merci les grands parents de France!!!), les cartons (merci Emilie et Volkmar), le transport et le montage (merci Bärbel et Opi allemand)  et les peintures du vieil appart à chaque week-end en mai (bravo le futur papa le plus courageux du monde!)

On trouve des astuces pour se soulager:Les petits malheurs:

J’ai droit à toutes les petites misères possibles et imaginables de la grossesse…

– Acné carabiné (Mais plaisir au mois de janvier d’aller à une soirée masquée « après ski » sans avoir à mettre de masque – voir photo)

– Fatigue incroyable (je crois que je n’avais que quelques heures de lucidité par jour… d’où la débandade au travail, pardon à tous mes élèves…)

– Nuits en pointillé avec comme berceuse téléshopping à 4h00 du mat …

– État dépressif vu que rien ne marche, tout fait mal, on a mal au cœur, on grossit trop, on se reconnait plus dans le miroir, on pensait avoir un peu plus que ces 3 neurones léthargiques etc… tout ca s’arrange quand on arrête de travailler, même si c’est avant la date prévue! j’aurais dû y penser avant!!!

– maintenant, c’est rétention d’eau et les jambes qui plient plus!!! (être assis en tailleur??? une utopie), la peau qui craque sur les hanches, l’impression d’avoir le ventre « sous le menton », mal au dos car tous les tendons sont relâchés… la sensation persistante une fois allongée de s’être transformée en gros phoque (surtout éviter le coup d’œil dans le miroir qui montre une réalité encore plus crue…)

Une visite impromptue

Je regardais la télé tranquille avec un seau de pop corn quand elle a traversé le salon en sautillant (depuis quand était-elle là?), elle est venue peinarde voir ce que je mangeais, mais ça devait pas être au goût de madame, je lui ai trouvé quelques graines de sésame qu’elle a semblé apprécier car elle s’est mise ensuite sur mon épaule, la tête sous l’aile.

Elle est restée une semaine pour prendre des forces et est repartie aussi rapidement qu’elle était arrivée!!!

9ème mois:

je suis super fatiguée de n’avoir rien fait aujourd’hui alors que sur la liste des choses « to do » aimantée au frigo ya encore: aller à la poste, téléphoner au ramassage des poubelles (sachant que devant notre porte se trouve un tas de trucs du déménagement pas très décoratif), et acheter un matelas pour le lit de Lili…

Armée de toutes ces bonnes choses à faire, je me suis allongée deux minutes les jambes en l’air pour prendre des forces… et je me suis réveillée 3 heures plus tard… bon, ben ce sera pour demain.

Pleine lune:

On m’a dit qu’on pouvait faire des pronostiques sur l’arrivée du bébé – Moi je serais bien pour demain…

Mamie Framboise dit que le 18 c’est la pleine lune et qu’avec un peu de chance…

La gynéco secoue la tête et me dit qu’avant fin juin fallait pas trop espérer…


Alors comptons les jours…

10 juin11 juin12 juin13 juin14 juin15 juin16 juin17 juin18 juin {#} (bon ben ça sert à rien la pleine lune) – 19 juin20 juin21 juin22 juin23 juin24 juin (non pas là, c’est réservé à tonton Mathieu) – 25 juin BRAVOOOOOOOOOOOOOOOO !!!- 26 juin – 27 juin – 28 juin – 29 juin – 30 juin – 1er juillet (date prévue!!!) – 2 juillet – 3 juillet – 4 juillet – 5 juillet (anniversaire de Maman) on imagine pas plus tard.

10 juin 2008: Bonne humeur à fond!

Aujourd’hui, ya du soleil! Il fait chaud au pays des teutons! presque 30°C! Je viens de prendre RDV pour mes drainages lymphatiques offerts, pardon, prescrits par la gynéco et … je les ai direct pris dans le centre Wellness du SPA du coin (pour ceux qui savent pas, nous sommes dans un village thermal^^)! Je crois même que je vais m’offrir une tite baignade dans la piscine découverte d’eau salée à vagues avant! rhaaaaaaa la bonne idée!

Qu’est-ce que je ne ferais pas pour ces pauvres jambes… les drainages sont ma dernière chance, j’ai déjà en cours: les tisanes drainantes anti-oedèmes et … l’acuponcture. J’avoue qu’au moment où on me plantait les aiguilles anti-rétention j’ai croisé les doigts en espérant niaisement que ça fasse « pschhhhhhhhhhh » et hop, les jambes à Claudia Schiffer… Aaah?c’est pas comme ça que ça marche?

11 juin 2008: Chez Lili!

Le drainage, ça aide franchement, un délice! La piscine ce sera pour une autre fois, j’ai préféré aller acheter un matelat à la place, histoire de rayer une ligne de la liste du frigo.

Sinon voilà, comme promis à Mamie Framboise, je fais quelques photos de la chambre de Lili – qui, je précise, n’est pas encore terminée car il manque les étagères et la lampe près de la table à langer.

Lili: « Bon je sais… tout est rose… et alors? Tant que c’est Maman qui décide, on accepte, on se rebellera plus tard…

Pour les vêtements, admirez les grenouillères « pattes d’eph » que papa a porté en 76!! Même pas peur du orange! N’empêche que les bodys de la cousine Annabelle (merci Djou!) et de Mamie Framboise sont quand même plus à la mode et bien plus pratiques!!! »

12 juin 2008: 9ème mois!

Voilà, il fallait que ça arrive, on nous avait prévenus… il pleut et il fait gris et froid et mouillé pouah. Du coup je suis retombée en mode « marmotte » et j’ai dormi toute la journée!

On a quand même fait un bond au magasin pour acheter le siège d’allaitement avant que le sacrosaint match Allemagne-Croatie ne commence (mon Dieu que je hais ce sport…) – plus un chat dans les rues, l’Allemagne est fiévreuse ce soir… Ma foi…

14 juin 2008: Cours sur l’allaitement!

Cette semaine, en plus des drainages lymphatiques miracles, j’ai participé à un cours sur l’allaitement, histoire de pallier au fait que je n’ai pas suivi de vrai cours de préparation à l’accouchement. Bon, je suis pas ravie, on était 8 bedonnantes assises sur des chaises pendant 3 heures à écouter la nana nous faire un cours magistral sur l’allaitement… Même si on doit se sentir un peu con, j’aurais préféré qu’elle nous mette une poupée dans les bras histoire de tester les différentes positions (surtout la dénommée « prise du footballeur américain » où on tient le bébé sous le bras comme le ballon!!!). Bon, j’ai pas appris grand chose en fait, on trouve tout dans les livres. Ça c’est le problème quand on est prof et qu’on doit suivre un cours, on voit toutes les fautes de prof en face.

Un peu plus drôle a été ma séance « cours intensif en heure particulière » avec la sage-femme qui s’occupera de moi après l’accouchement (héhé on a pas ça en France hein?). Cette fois-ci Christian était présent afin de poser ses questions et apprendre les gestes à faire et son rôle pendant les contractions avant et pendant l’accouchement (respiration, massage, trouver la porte en cas de malaise^^). Osera-t-il couper le cordon ? Sera-t-il encore/à nouveau conscient? En tout cas, ça l’inquiète plus que tout ce qu’il y aura autour^^. La sage-femme, habituée, à dit « jeune homme, vous serez tellement gonflé d’adrénaline, que vous n’aurez pas le temps de vous inquiéter ».

Moi j’ai bravement fait mes exercices de respiration « phase d’ouverture », les autres phases sont pour le prochain cours. Le tout avec mes aiguilles d’acuponcture dans les jambes (même Christian en a eu une pour tester^^ c’est une rigolote la sage-femme).

Aujourd’hui samedi, il fait soleil, on va découvrir « Fulda », là où travaille Christian depuis le début de l’année, je n’y ai jamais mis les pieds et j’ai envie de voir ce que la ville a à montrer – à moi la civilisation!


Résultat des courses: il a fait gris dès qu’on est montés dans la voiture, et la ville… ben c’est pas vraiment la civilisation… bon. Mais ça m’a fait marcher, je suis tombée raide de fatigue en rentrant.

Programme de la soirée: une bonne petite partie d’heroes V à deux sur l’ordi^^

Fin du 9ème mois: un dimanche dans l’eau:

Image: Tour de ventre: 110 cm!!! qui dit mieux???{#}

Sublime! On a été tester les thermes! Ca fait des bulles de partout (j’imagine la tête de Lili, dans mon ventre, ça devait bien secouer^^), des massages dans le dos, les reins, les épaules, sous les pieds, le tout dans des bains de différentes températures et différentes teneurs en sel. Cool.

16 juin 2008, le ventre:

Où va-t-elle s’arrêter???

Monté par Papa, il trône encore dans le salon devant la télé – Vous remarquerez l’articulation complète du monstre et du repose-pieds, on est en impesanteur* là dedans! Et puis en plus, ya des poches sur les côtés pour mettre les doudous, bavettes et LA bouteille d’eau^^

Le seul hic, c’est ce noir qui va jurer dans la chambre rose bonbon… mais on trouvera une astuce…

*d’après Wikipedia:

L’impesanteur (apesanteur est un synonyme techniquement incorrect) est le phénomène ressenti en l’absence de pesanteur. {#}

18 juin 2008: à toute vitesse!

gniiiiiii 12 jours!!

Aujourd’hui je me suis un peu embrouillée dans mes rendez-vous. Déjà hier j’ai zappé l’acuponcture que je rattrape demain à 9h40 (au milieu de la nuit!), aujourd’hui j’ai dû m’imaginer que je maîtrisait l’ubiquité doublée de téléportation, vu que j’avais manucure+pédicure de 15 à 18h00 et drainage lymphatique à 50 km de là à 17h00…

Bon… excuses plates archiplates au tel chez tous les concernés, déplaçage de RDV et ouf… ça a marché.

Demain rebelote: acuponcture donc, suivi de gynéco à 11h00 (je vais voir Lili), puis esthéticienne (on se fait belle pour ne pas être dérangée par certaines choses de la nature pendant les 8 semaines qui viennent). Oui, certains diront: ben j’aimerais bien avoir tes problèmes à la place des miens… OK, d’accord, mais ça aide à pallier l’attente, ça évite le tourne-en-rond, le gavage de télé, les prises de tête inutiles, on remarque moins les douleurs (haut du ventre, atroce, peau, jambes, dos, pieds… Ô pauvres pieds tout aplatis…)  etc…

19 juin 2008: aiiieuuuhhh!!!

Bon, je rectifie, l’esthéticienne avec épilation du bikini FAUT PAS LE FAIRE!!!!!!!!! {#} ça favorise PAS DU TOUT le bien-être! j’en mène pas large ce soir…

Sinon des nouvelles du « front » (enfin, on se comprend…): Lili mesure environ 52-53 cm et pèse environ 3kg2! « Elle a de grandes jambes » me dit la gynéco, « le col est rétréci, tout est parfait, elle est en bas, pole position, il manque plus que des contractions! » m’anonce-t-elle fièrement. Regard incrédule de moi même… Justement j’savais pas quoi faire ce soir… ça tombe bien. {#}

21 juin 2008: vue plongeante…

… du haut de moi même, et encore… je me suis penchée en avant!!! Et je me rends compte que je suis pas symétrique vue sous cet angle là, visez le pauvre nombril sur la droite… tiens… en live ça se voit pas pourtant…

Art bidon:

22 juin 2008: il fait un temps sublime.. mais…

Un regard vers le bas confirme cette sensation désagréable: … ses chevilles ont disparu!

Ô  jambes,  pauvres jambes, vous reverrai-je un jour sous votre forme naturelle? Et vous  pieds, petits ballons gonflés sur le dessus et écrasés en dessous, quand pourrai-je à nouveau vous chausser?

Posant une main fébrile sur son front moite, elle ferme les yeux et dit en un soupir:

merci les tongs.

Même le morse de la vidéo est plus souple que môaaaaaaa…{#}

23 juin 2008: Dernière semaine???

… ou dernier jour? Aujourd’hui je suis plutôt sure de perdre les eaux petit à petit… demain RDV avec la sage-femme à midi pour la séance hebdomadaire d’acuponcture et de préparation à l’accouchement, j’irai un peu en avance pour me faire confirmer ça… ou pas. On va croiser les doigts car même si les journées sont sublimes en ce moment, que le soleil brille, qu’on fait des grillades dans le jardin ou qu’on se fait des coupes de glace sur notre super balcon… ben on serait mieux à 3 et moi plus légère quand même.

Le balcon ce soir:

24 juin 2008: Ohhhh….

Bon, il est 10:00, je viens de décider de pas attendre, de prendre ma douche et d’aller à la clinique pour en avoir le cœur net, c’est pas normal toute cette humidité!

Si pas de nouvelles de moi avant demain, ben c’est qu’il m’ont gardée… croisons les doigts!!!

NDLR: suite au prochain numéro!

NDLR: la suite au prochain numéro!!!

Le vieux blog…

Le vieux blog « Lili-Douce » est né le 8 juin 2008, 3 semaines avant Lili.

J’ai peur que le serveur l’efface un jour sans prévenir… Blogorama, c’est vraiment très léger comme serveur. Il y avait sans arrêt des bugs, très peu de liberté en tant que rédacteur, aucun gadget d’édition… bref, je suis ici sur Wordpress depuis février, et je suis ravie.

Seulement voilà: comment transvaser le vieux blog ici? Il n’y a qu’une méthode: tout copier-coller à la main. Article par Article… Un travail herculesque… sans fin: 138 pages, 1787 articles publiés.

Ya pas que du bon, c’est sûr. Mais beaucoup de souvenirs déjà oubliés.

Je pense me lancer et faire des articles « REMEMBER » regroupant plusieurs articles représentant une période de notre vie.

Comme ça, si tu veux lire que du neuf, tu sauras que tu peux sauter les articles REMEMBER 🙂

Ça te dérange pas?