Monologues enfantins

Sur une idée originale trouvée là: les volets rouges

L’an dernier, sur le côté du calendrier, j’ai noté au fur et à mesure les phrases drôles, les petites fautes de langage ou les bons mots des poulettes.

Mis bout à bout, ça donne ça pour Lili:

« Maman, arrête de siffler, ça me casse les oreilles…mais tu peux chanter si tu veux. Bon. Maintenant tu me dis qu’est-ce que c’est quand on est amoureux. hummm ça sent à manger pour les chiens! Moi, j’ai des prénoms que j’ai inventés: Allate, Oko, Ella. Ah? ça existe Ella? Alors elle a le nom que moi j’ai inventé? Et si on appelait le bébé « Chikabwiest »? Oh non, pas du poivron cuié (cuit). Maman, tu veux bien me mettre trop de nutella sur mon pain s’il te plaît? Le miel ça colle, je m’en m’est mis partout… Ouahhh! j’ai tout marché de la cuisine à ici en fermé les yeux! Ça va mieux ma l’oreille, j’ai plus mal. T’aurais pas croyé que c’est comme ça hein? Oh Mimi! mais toi aussi tu as des seins? Maman, Tu me dessines quelque chose autour pour que je peux dessiner en dedans*? Aie, je m’ai knické le pied! Alors, attention: vous vous regardez et moi je fais le public d’accord? C’est quoi Paris? Parce que là, il y a un musée qui s’appelle Loulouvre et ya MonnaLisa dedans**! C’est quand mon winniversaire? »

Pour Maya, elle a tellement évolué que ça n’a plus rien à voir avec aujourd’hui, ya beaucoup de mots allemands dans le tas, mais je retiendrais:

« Le pep-chop, Üllma puis Müllma (pour Mülleimer), mühren ou rühmen (un mélange de rühren et remuer), Ich auch Müsli! (moi aussi j’ai des muscles), à plable!, paputt, Spuckburstag (Geburtstag), un miamion/un Flugfleug, le téfélonne, le camarel, un togoban, Messimamassérie étéfor! (Merci Maman chérie que j’aime très fort), Oh! un train (après avoir fait un prout), les fessecaments (un suppositoire), Sebastian Ferkel, se débarpaillou (débarbouiller), enculé (ein Kühli) »

Maintenant, elle a 3 ans et quelques brouettes, elle fait de belles grandes phrases parfois sans queue ni tête, elle sait bien expliquer ce qu’elle veut mais elle mélange encore beaucoup les syllabes…

De mon côté, ya certaines phrases que je n’aurais jamais penser prononcer mais que je me suis entendue dire:

« Lili, arrête de faire faire des bêtises à ta poupée c’est quand même toi la responsable, arrête de brosser les rideaux, haaaaaaaabiiiiiiille-toiiiiiiiiii (en litanie pendant plus d’une demie-heure), où t’as mis ta culotte sale – tu vas voir qu’on va la retrouver dans 2 mois entre les coussins du canapé… Ne t’assois pas sur la figure de Maya! Chanter à tue-tête des chansons de Dora l’exploratrice »

Et j’en passe…

*Faire un dessin pour qu’elle puisse le colorier.

** Merci le Tip Toi d’instruire ma fille 😀

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 réflexions sur “Monologues enfantins

  1. Le fessecament c’est aussi mon préféré!
    Pour « habilllllle-toiiiii » nous on a trouvé une technique qui marche pas mal: « je parie que tu n’arrives pas à mettre ton pantalon jusqu’à 10″… et on compte… pour tout! Et ce matin, plus besoin de compter, elle s’est habillée super vite! Mais bon, je ne crie pas victoire. 😉

Un p'tit mot?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s