Physiologiquement parfait

En fait, c’est vrai que cette naissance a été parfaite. Tout s’est passé comme il faut, comme on l’espère, comme je voulais.

Les contractions on commencé à J – 1, le lundi 24.03 à environ 5h00 matin en direct live sur le blog 😀 .

Déjà, ça, c’est quelque chose que je voulais découvrir: les petites contractions. Aussi bien pour Lili que pour Maya, la poche des eaux ayant percé en premier, les contractions furent très fortes dès la première. Pour Lou, tout a commencé doucement. J’ai pu prendre une douche, déjeuner, passer sur le blog, réveiller mon petit monde, organiser la journée avec l’homme et Mimi Framboise et même accompagner Maya au Kindergarten avant de partir à la maternité. Le tout accompagné de contractions, mais sereinement, sous le soleil – comme j’imaginais.

Vers 9h00 à la maternité, on me confirme les contractions, mais côté naissance, rien n’a encore bougé. Le col n’est ni souple, ni ouvert. On m’envoie donc promener au soleil avec l’homme et quelques cachets homéopathiques devant faire avancer le travail…

En passant, la question qui tue et qui m’a presque ruiné l’accouchement de Maya: « vous avez été aux toilettes? » – Ma pauvre sage-femme n’a pas dû comprendre pourquoi je lui ai beuglé ma réponse de façon triomphante » OUAIIIIIIS!!! 3 FOIS!!! »

Et PAF, encore un truc que je voulais bien réussir dans cet accouchement: ne pas me faire emm***** 🙂

Nous nous promenons donc. On déplace la voiture, on monte mes sacs dans la chambre, le tout sous le regard quand même vachement inquiet de tous ceux qu’on croise. C’est vrai qu’on est pas habitué à la vue d’une femme sur le point d’accoucher qui a des contractions. Le plus cocasse était que le lundi matin, c’est la journée inscriptions pour les futures mamans et il y avait une file d’attente dans le couloir qui mène aux salles d’accouchement. Dans un silence interloqué et visiblement très très inquiets, ils se plaquaient tous loin de moi contre les murs comme si j’allais accoucher d’une seconde à l’autre, là, par terre, en hurlant.

Sans pour autant êtres invivables, les contractions se font quand même de plus en plus fortes et vers 11h00, nous retournons en salle d’examen pour voir où en est le travail. A midi pile, je souffle comme une machine à vapeur, les contractions sont espacées mais je les sens passer. Le col est à 2: « ah bien! ça commence » me dit la sage-femme « ça vous dit un bon petit bain bien chaud en salle d’accouchement? »

Et là le bonheur… ya du soleil à flots, l’eau est bouillante, je m’endors entre chaque contraction tellement elles sont espacées mais suffisamment fortes pour me mettre KO à chaque fois. Seul l’homme est là. Religieusement, il continue à me donner mes petits cachets homéopathiques, ça l’occupe. Il s’ennuie quand même un peu: « c’est quand même beaucoup plus cool que pour Lili hein, c’est fou comme tu maitrises »

C’est vrai que même pas peur. Enfin si, je me dis que si je continue à me prélasser dans mon bain comme ça, on y sera encore demain…

« Un petit café blond und süß comme votre femme Mr D? » – Elle l’a pas apporté en chantant, mais c’était pas loin…

Et le café est arrivé avec une odeur étrangement ignoblissime de café. Mon estomac se retourne, moi aussi. A 4 pattes dans la baignoire, je vomis proprement (j’avais tout prévu: j’ai ce qu’il faut à portée de main).

Les contractions s’affolent, la sage-femme s’affaire dans mon dos. J’entends qu’elle prépare l’arrivée de Lou. On m’a dit qu’une bonne sage femme reconnaissait l’imminence d’une naissance à la tonalité des soupirs de douleur pendant les contractions. Plus ils sont dans les graves, plus c’est proche.

Effectivement, j’entends que le zombie hurleur rencontré pendant la naissance de Maya vient de s’éveiller. Je sors de l’eau, j’ai trop chaud. L’homme et la sage femme m’accompagnent jusqu’au lit en m’épongeant, c’est très drôle, mais j’arrive pas à rigoler, je suis trop prise par l’effort que me coûtent ces 3 pas jusqu’au lit.

Arrivée là, THE contraction, SPLASCH, la poche des eaux! Ah ben je l’avais oubliée celle-là tiens! chouette! Encore un truc que je voulais connaître! Un vrai gros splasch de la poche des eaux comme dans « sex and the city » quand celle de Miranda se vide sur les Manolo Blahnik roses de Carrie. C’est exactement ce à quoi je pense à ce moment-là, et aussi à cette sensation soudaine de légèreté et de soulagement.

J’en profite pour monter sur le lit. La sage-femme le met en position siège pour que je puisse rester à genoux, appuyée « en prière »sur le dossier. Merci, elle ne me demande pas de m’allonger – Bingo! Encore un truc comme je le voulais 😀

Les contractions reprennent. 5. Il y en a eu 5 à partir de ce moment-là. 5 contractions du tonnerre qui m’ont fait mordre le dossier du lit et hurler le zombie. 2 fois on m’a dit de souffler avant de reprendre le travail. Je l’ai sentie passer, ces 2-3 minutes m’ont paru durer une éternité. Et puis on m’a dit de l’attraper. L’homme a coupé le cordon courageusement, je me suis retournée pour m’allonger avec Lou dans les bras.

J’étais subjuguée. C’était fini! Elle était là! Elle n’a pas dit un mot, elle est sage, déjà 😀

On regarde l’heure un peu trop tard, 13h01. Elle est née avant, mais on garde 13h01, c’est pas grave.

La sage-femme nous explique le placenta en détail, les différentes parties et fonctions, les morceaux qui ne doivent pas manquer et le cordon ombilical qui étonnamment ne mesure que la moitié de ce qu’il devrait. Une humeur de la nature. L’homme est courageux, il ne tombe pas dans les pommes.

C’est là qu’arrive la médecin chef essouflée, toujours en retard… « Ah mais c’est fini??? Mais vous accouchez en bolide vous!!! On m’a dit que vous étiez rentrée en salle d’accouchement à midi!!! »

Ben oui. De 2cm à naissance en une heure: Maya, record battu!

Et SANS péridurale, SANS carnage anti-glamour, SANS drame: en beauté 😀 Je savais que j’y serais arrivée toute seule à la maison si j’avais voulu!

La suite  a été un peu désagréable, il a fallu recoudre un peu et cette médecin chef est franchement pas douce. Mais rien de dramatique: 2 jours plus tard, elle me dit qu’a part les quelques sutures, tout a déjà repris sa place, comme s’il ne s’était rien passé – le résultat d’une naissance physiologiquement parfaite 🙂

J’ai dégusté le premier jour avec les contractions de retour de couches, mais un ibuprofène a suffi à passer le cap.

Aujourd’hui, Lou a 4 jours et je me bats surtout avec une montée de lait impressionnante. Beaucoup plus douloureuse que pour Lili ou Maya. Le fait de savoir que ça va aller mieux et que ça vaut le coup m’aide à tenir, mais j’ai franchement très mal. Je fais tout ce qui m’a aidée pour les 2 allaitements précédents: crèmes à la lanoline, compresses rafraichissantes, cataplasmes de fromage blanc, coques de protection… Mais rien n’y fait: j’ai deux énormes obus douloureux tendus à bloc et bouillants dans le t-shirt…

Heureusement que Lou ne se laisse pas démonter et boit courageusement à chaque tétée, ouf!

J’attends quand même impatiemment la visite de la sage-femme qui j’espère saura trouver de quoi me soulager et m’éviter une inflammation!

10 réflexions sur “Physiologiquement parfait

  1. Mais quel accouchement de rêve !!! Je suis jalouse… 😉 Mais je ne l’ai vécu que deux fois. Peut être le troisième sera t-il aussi parfait.
    Petite Lou est magnifique !!! Par contre il y a clairement une marque de fabrication dans votre famille… lol
    Encore félicitations à vous cinq.

  2. Félicitations,Fred ! j’ai tout lu ! Tu t’en es sortie comme une championne ,je n’en doutais pas ,au vu de ta personnalité de winneuse 😉 Mais à quoi as tu été élevée lol ?….Bon rétablissement à toi ! Tu as maintenant 3 jolies princesses ,qui sont faites sur le même modèle dis donc ! J’adore la photo ♥ Contente de te retrouver ,fred ! Biz de domi ♥

  3. Bravo! un accouchement comme on en rêve!
    Pour ta montée de lait as-tu essayé les feuilles de chou vert? tu les mets au frigo une fois lavées puis tu les casses un peu histoire de les rendre plus souples et direct dans le soutien gorge) ce n’est pas très glamour mais ça soulage bien, il faut changer quand ça ne rafraîchit plus… bon courage et encore félicitations!

  4. C’est génial quand ca se passe comme ca !
    Bon courage pour la montée de lait .. Pas très agréable mais ca ne devrait pas durer.
    Bienvenue jolie demoiselle Lou.

  5. félicitations. Pour l’heure de naissance… ça change tout pour l’astrologie chinoise, l’ascendant change justement à cette heure ci. Entre 11 h et 13 h c cheval (dans l’année du cheval… ) et à partir de 13 h c chère, combinaison plus harmonieuse avec cheval, voilà voilà

  6. Pingback: 2014 en révision | loumali

Un p'tit mot?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s