Self-defense

Depuis longtemps, je me demande comment protéger mes filles de ce qu’il y a de mauvais dans la vie de tous les jours. Des petits comme des grands dangers.

C’était un sujet qui revenait souvent pendant les rencontres avec mes copines du « spielkreis » (nous nous voyons encore tous les mardis avec nos petits depuis nos cours de Pekip!!). On se demandait comment aborder ce sujet avec les enfants, comment leur apprendre à reconnaître une situation dangereuse, comment leur apprendre à réagir devant quelqu’un d’agressif ou avec un étranger trop « gentil »…

Et puis nous avons trouvé la perle rare: une prof de jujitsu spécialisée dans le self-défense préventif et actif pour enfants à partir de 5 ans.  Bingo. Son concept est très travaillé, elle a beaucoup d’expérience, c’est pédagogiquement très bien ficelé. Elle nous a d’abord présenté sa méthodes, le matériel qu’elle utilise (films, livres, photos etc…) – chaque cours est en 3 étapes:

a) Reconnaître et comprendre une situations dangereuse

b) Bien réagir (fuir, appeler la bonne personne au secours, être déterminé dans son refus etc…)

c) Se défendre contre une attaque physique en dernier recours.

Elle nous a bien fait comprendre qu’il ne s’agissait-là que d’une prise de conscience, qu’elle n’allait pas transformer nos petits en Super-Héros et qu’il faudrait répéter souvent le contenu des cours à la fin du stage (7 cours).

Mais je suis satisfaite et Lili aussi. Elle y va en sautillant et l’idée d’apprendre à être forte lui plaît beaucoup.

A la gym, la semaine dernière, j’observais de loin que deux fillettes un peu plus grandes qu’elle semblaient lui parler de façon pas très aimable. Dans les vestiaires, j’ai demandé à Lili ce qu’il s’était passé: « oh, elles m’embêtent toujours, elles disent que je suis un épouvantail! » (Quoi????Alors que mes coiffures de la gym c’est du béton armé!!!). « Mais tu sais que tu es forte Lili? Tu fais un cours de self-defense! si quelqu’un t’embête, tu sais lui dire que tu n’es pas d’accord! »

Remontée à bloc, elle est partie d’un pas décidé retrouver les deux « pas gentilles » qui étaient en train de se faire rhabiller par leur maman respective. D’un ton déterminé, sous le regard un peu éberlué des mamans, elle leur a dit « Je veux plus que tu m’embêtes comme tout à l’heure, je suis pas un épouvantail, c’est pas gentil de me dire ça. Tu as compris? ». Les deux grandes n’ont pas pipé mot, elles regardaient la pointe de leurs pieds, hyper gênées. J’ai été voir les mamans pour expliquer la situation et elles ont bien réagit « ah mais elle a raison, c’est leurs histoires, on ne se mêle pas à leur conversation, pas de problème ».

Bref, ça semble porter ses fruits.

Les devoirs de la semaine dernière: se prendre en photo en position de défense (l’air fâché, les mains en avant, un pied en avant pour être stable)

Pour l’air fâché, on reviendra, mais le cœur (et le terrible grognement) y étaient.

La Mini, qui ne participe pas au cours et qui n’avait aucune idée de ce que nous étions en train de faire, a quand même bien observé la situation et a soutenu mordicus qu’elle voulait aussi faire une photo.

voilà, ouhhhhh terrifiante 😀

 

12 réflexions sur “Self-defense

  1. C’est vraiment bien ! dommage qu’en France on soit encore très éloigné de tout cela…la cour d’école est souvent une arène de lions sans surveillance 😦

Un p'tit mot?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s